top of page
Rechercher

Tribune d’expression populaire sur la justice populaire et la problématique de la gratuité



La société civile de Kalehe –Ihusi en collaboration avec ADMR grâce à l’appui financier de 11.11.11 a organisé le samedi 05 juin 2021 au terrain de la paroisse catholique d’Ihusi, une Tribune d’expression populaire sur la justice populaire dans le territoire de Kalehe (les causes, les conséquences, les responsables et les pistes de solution) et La problématique de mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base dans le territoire de Kalehe (problèmes et solutions).



Au cours de cette activité, nous avons remarqué la présence de différentes autorités de la place ainsi que d’autres acteurs sociaux pouvant répondre aux préoccupations de la population ; parmi ces autorités nous il y avait : l’administrateur du territoire de Kalehe, le Commandant PNC, Commandant FARDC, Le sous Proved Kalehe I, le procureur du parquet près le Tribunal de Paix de Kalehe, le président du cadre de concertation de la société civile, le président du sous noyau de la société civile bureau de coordination ainsi que les mouvements citoyens et autres acteurs sociaux.Certains problèmes évoqués ont eu des solutions immédiates car les répondants directs étaient là, c’est le cas de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base. Le sous Proved a assuré la population qu’aucun frais ne sera plus perçu à l’école primaire, que les parents ne doivent pas céder aux magouilles de certains responsables des écoles et tous les directeurs des écoles de sa division seraient en réunion ce lundi 07 juin à son bureau pour cette question.



Par rapport à la sécurité, le commandant de la Police Nationale Congolaise, le parquet, et le Commandant FARDC ont promis d’assurer la sécurité et de faire respecter la justice dans Kalehe, car les causes soulevées sont entre autre mauvais traitement des dossiers en justice, les chambres de prière avec le phénomène Mujakazi, l’impunité, la corruption, insuffisance des agents de l’ordre, les boissons fortement alcoolisées et le manque d’amour du prochain.Prenant la parole, l’administrateur du territoire a rassuré la population a avoir bien noté tous ce qui a été dit et en retour leur a demandé de cultiver l’amour du prochain, d’éviter la jalousie et a sollicité une bonne collaboration entre les autorités et les administrés tout en promettant que les portes de son bureau et celles de toutes les autorités sont grandement ouvertes. Il a enfin souligné la nécessité de redynamiser l’administration en commençant par les chefs de sous village, car le changement commence à la base et non au sommet.


2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page