top of page
Rechercher

Sensibilisation communautaire sur les catastrophes et accident causés par des fortes pluies



atelier de réflexion à kalonge

L’atelier d’échange et de Sensibilisation communautaire sur les catastrophes et accident causés par des fortes pluies, vent violant et incendies et la gestion des catastrophes naturelles a eu lieu dans le groupement de Kalonge , village de Cifunze, le 09 Octobre 2021 à l’hôtel mon bon village.

Cet atelier a réuni vingt participants responsables des sous villages affectés par les catastrophes naturelles, principalement issus du groupement de Kalonge ainsi que les représentants des partenaires au développement (Secteur de l’environnement, secteur de l’agriculture, Croix Rouge,…). Ces participants ont pris part aux discussions et échanges dans la session et travaux de groupe qui ont été programmés en vue d’élaborer les grandes lignes d’un plan d’action commun sur les catastrophes naturelles en faveur des villages de Kalonge, notamment en faveur des sous village les plus vulnérables. Plusieurs représentants de la société civile, du secteur privé et de la police d’assainissement locale ont également participé à l’atelier.

Cet atelier organisé par ADMR avec l’appui technique et financier d’ActionAid s’inscrit dans le cadre des réponses aux urgences des catastrophes d’origine naturelle avec l’idée d’accompagner les personnes affectées à retrouver la vie normal après plusieurs perte des biens et matériels, impact sur les activités génératrices de revenus, perte de maisons et moyens de subsistance…

A l’issue de cet atelier, de grands axes d’intervention ont été dégagés pour élaborer un plan d’action, des recommandations ont été formulées et une vision a été établie.








Les aléas naturels qui sont à l’origine des catastrophes affectant le groupement de Kalonge sont de plus en plus fréquents et dévastateurs. Causant d’énormes dommages et de considérables pertes, ces aléas, tels que les vents violents, la foudre, les éboulements dans les champs, pluies de neige, la destruction des produits ruraux, les incendie et les fortes pluies, impactent les sociétés dans toutes leurs dimensions : physiques, institutionnelles, sociales, économiques et environnementales.

S’agissant particulièrement des phénomènes climatiques (vents violents, fortes pluies, pluies de neige, foudre) et des risques environnementaux (destruction de produits ruraux, perte des produits agricoles) dans le groupement de Kalonge, ce sont surtout les sous village dans les régions montagneuses qui y sont les plus exposés. Eu égard à la vulnérabilité physique des communautés dans ces zones, les effets des catastrophes qui s’ensuivent sont, avant tout, d’ordre agricole, économique et sanitaire avec une forte recrudescence de la famine. Comme la vulnérabilité des populations est fortement liée au développement économique et social, les actions de prévention, d’atténuation et d’adaptation au changement climatique, conduites tant au niveau provinciale que locale, doivent ainsi être orientées vers le renforcement de la résilience en agissant sur des domaines spécifiques tels que le tissu socioéconomique, l’aménagement du territoire et l’occupation du sol. Sur ce dernier point, certaines structures sont mises sur pied, notamment celles qui recommandent la gestion intégrée de la restauration de milieux montagneuses, la délimitation des zones à risque, le développement d’infrastructure verte et à faible impact environnemental et la gestion des eaux de pluie. Il faut cependant souligner l’importance de disposer de données fiables et centralisées qui sont nécessaires à la prise de décision et au développement d’outils de protection tels que des systèmes d’alerte précoce.

Par ailleurs, comme ces actions de prévention et d’adaptation supposent d’agir aussi bien dans l’urgence que dans le long terme, il devient crucial que les acteurs étatiques et non étatiques, en l’occurrence les gouvernements, le secteur privé et le groupement, se mobilisent devant l’augmentation de la vulnérabilité des populations, en apportant des innovations dans la réduction des risques naturels et l’atténuation de leurs impacts sur les communautés.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page