top of page
Rechercher

Atelier de coaching et mentorat des femmes candidates aux élections de décembre prochain.



SUD-KIVU : Dans le cadre du Projet Mobilisation de l'électorat pour un processus électoral démocratique, crédible, apaisé et inclusif en RDC Horizon 2023; appuyé par 11.11.11 et Protection Internationale, l'organisation ADMR a organisé du 3 au 4 septembre dans la salle Concordia un atelier de coaching et mentorat des femmes candidates aux élections de décembre prochain.


Au total, 90 femmes candidates en provenance des territoires de kabare, walungu et fizi, et de la ville de Bukavu viennent de participer à une formation de coaching et mentorat des femmes candidates aux élections de décembre 2023 dans le cadre du Projet Élections sous le thème « mobilisation de l'électorat pour un processus électoral, démocratique, crédible, apaisé et inclusif en République démocratique du Congo Horizon 2023 ».


Au cours de ces deux séances, Il a été démontré que les femmes ne participent pas à la gestion du pays, raison pour laquelle 11.11.11 et Protection Internationale ont préféré travailler avec ADMR au Sud-Kivu pour accompagner les femmes candidates en organisant des activités de coaching et mentorat afin que ces dernières soient compétitives au niveau de la classe politique : voilà l’objectif de la tenue de cette activité au cours de laquelle, les femmes candidates ont été capacité pour faire face à l'environnement politique qui du reste est hostile à la femme, a martelé Diane CIKWANANZI, point focal Projet Elections de ADMR.



Au nom de son organisation, Madame Diane CIKWANANZI affirme être assez satisfaite de la participation active des femmes candidates à cette activité, surtout les échanges qui ont été mené avec les femmes candidates : cela démontre un signal fort et la détermination de la femme pour le changement du paradigme politique et social dans lequel notre pays est piégé depuis longtemps.

Elle a ajouté en disant que les femmes candidates qui ont pris part à cette activité ont souhaité qu'elle ait pu durer encore plus longtemps pour leur donner beaucoup plus d'espace d'apprentissage, de discussions et de réseautage. Des modules de formation suffisamment constitués ont été distribués aux participantes afin de continuer à apprendre d'elles-mêmes.


Diane CIKWANANZI a recommandé aux participantes de continuer à lire et à appliquer ce qu’elles ont appris à fin qu’elles soient compétitives et assez prêtes pour endosser leurs prochaines responsabilités politiques.

33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page